Œuvre de Jésus Souverain Prêtre - Famille de Marie

En 1968, Mgr Paul Maria Hnilica(† 2006), un évêque jésuite de Slovaquie, fonda ˗ en réponse au souhait exprimé par le Pape Paul VI ˗ le mouvement laïque "Pro fratribus"dans le but d’apporter une aide matérielle et spirituelle à l’Église persécutée de l’Est. Le mouvement était ouvert à tous, indépendamment de l’âge ou du statut social. Il prit une orientation nouvelle avec la venue de jeunes gens désirant mener une vie consacrée plus centrée encore sur la diffusion de l’Évangile. Le 14 août 1992, Mgr Eduard Kojnok († 2011), évêque de Rožňava en Slovaquie, reconnaissait officiellement au niveau diocésain cette nouvelle communauté qui prenait le nouveau nom de Pro Deo et fratribus – Familie Mariens( PDF–FM connue le plus souvent comme Famille de Marie ou Familie Mariens en langue allemande). Le 25 mars 1995, le Conseil Pontifical pour les Laïcs l’érigea au rang d’Association de Droit Pontifical et lui octroya la reconnaissance officielle de ses constitutions le 25 mars 2004.

Le 22 mai 2008, une Association cléricale internationale et publique de droit pontifical avec faculté d’incardination fut constituée pour les prêtres de PDF-FM par la Congrégation pour le Clergé. Cette Association prit le nom d’Œuvre de Jésus Souverain Prêtre (Opus J.S.S.).Son fondateur et président est le père Gebhard Paul Maria Sigl.

Les clercs de ‘Œuvre de Jésus Souverain Prêtre’ s’efforcent d’exercer leur ministère au service du Royaume de Dieu selon le modèle de Jésus, le Souverain Prêtre.

La formation des séminaristes se fait à Rome. Elle s’articule en deux temps : deux ans de préparation dans un pré-séminaire suivis du cycle de philosophie et de théologie à l’université pontificale "Santa Croce" à Rome.

Les Frères aident les prêtres dans leur travail pastoral et reçoivent eux aussi leur formation et instruction à la maison de formation de "l’Œuvre de Jésus Souverain Prêtre".

La vocation des Sœurs apostoliques de la Famille de Marie est dans son sens le plus profond d’offrir leur vie à Dieu pour la sanctification des prêtres.
Les Sœurs accomplissent cette vocation avant tout par l’effort d’une profonde vie de prière et l’offrande de leurs activités et devoirs quotidiens dans cette intention

La formation et l’apprentissage des Sœurs apostoliques se fait à la Maison-Mère en Slovaquie sur une durée d’au moins trois ans qui est mise à profit autant pour approfondir leur vie spirituelle que pour faire mûrir leur esprit missionnaire. Ce temps de formation se conclut par la Consécrationsolennelle au Cœur Immaculé de Marie devant l’évêque, consécration par laquelle les Sœurs expriment le don nuptial qu’elles font d’elles-mêmes au Christ. Elles s’engagent ainsi à mener une vie de perfection chrétienne selon les conseils évangéliques.

Tout en ayant une structure juridique différente, les deux communautés vivent de la même spiritualité si bien que l’Œuvre de Jésus Souverain Prêtre et la Famille de Marie ne font qu’une seule œuvre.

Cette spiritualité commune est marquée par l’amour de la Vierge Marie, par un esprit sacerdotal centré sur l‘Eucharistie et par la fidélité au Pape. Elle a une orientation missionnaire et tend à un vrai œcuménisme afin que s’accomplisse la promesse de Jésus d’un seul troupeau sous un seul pasteur (cf Jn 10,16).

La spiritualité puise sa force dans la prière et la vie sacramentelle. C’est pourquoi, dans toutes les missions il y a aussi l’adoration eucharistique quotidienne.

Les prêtres de la communauté assument différentes fonctions ecclésiastiques dans le cadre de l’Église universelle. Ils ont charge d’âmes dans les paroisses et institutions religieuses qui leur sont confiées et sont soutenus dans leur mission autant par les Frères qui les assistent dans la mesure de leurs possibilités et capacités que par les Sœurs apostoliques et les Aides missionnaires de la Famille de Marie.

L’activité apostolique et missionnaire revêt des formes variées selon les mandats qu’attribue l’évêque responsable ou l’Eglise du lieu. Elle peut aller du ministère paroissial, de l’enseignement scolaire et direction d’un internat, de l’encadrement des enfants, des jeunes, des familles ou de l’assistance aux personnes âgées aux différents engagements caritatifs particulièrement dans les pays de mission.

La revue missionnaire « Triomphe du Cœur » que publie l’Association en six langues (allemand, anglais, français, italien, néerlandais et slovaque) paraît tous les deux mois et donne une idée autant de sa spiritualité que de son activité missionnaire.

Actuellement, la communauté déploie ses activités à l’échelon mondial, en Uruguay, au Kazakstan, en Russie, en Slovaquie, en Tchéquie, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse, en Autriche, en France et en Italie.